Comment est extraite l’huile issue du chanvre ?

L’huile issue du chanvre est utilisée pour une variété d’applications et consommée à des fins thérapeutiques comme calmer les douleurs, réduire le stress ou encore améliorer le sommeil. Le cannabidiol ou CBD est un composé naturel du chanvre. Il est présent dans les fleurs et les feuilles de la plante. On extrait ainsi ces deux éléments pour obtenir de l’huile de CBD. De nombreuses techniques sont adoptées pour favoriser cette extraction. A noter que le processus d’extraction est l’un des facteurs déterminant la qualité de l’huile de CBD. 

L’extraction par CO2 supercritique

Il s’agit de la méthode la plus avancée et la plus propre de toutes. Ce processus d’extraction garantit ainsi de l’huile de qualité et de haute pureté. En effet, c’est la plus coûteuse. Mis à part la technique d’extraction, d’autres critères sont aussi listés sur https://www.cbd-facile.com/meilleure-huile-cbd.html pour déterminer une meilleure huile de CBD. 

En fait, l’extraction par CO2 supercritique vise à travailler le dioxyde de carbone pour extraire les composés actifs, dont le CBD. Cela se déroule sous haute pression et à basse température afin d’actionner la décarboxylation des cannabinoïdes du chanvre. Au moment de la transformation, les cannabinoïdes perdent une molécule de CO2

L’extraction par pression à froid

L’extraction par pression à froid utilise les fleurs pour extraire le CBD. Le processus est simple, car il suffit de mettre ces dernières au congélateur puis de les écraser sous pression. Cette technique permet d’obtenir non seulement les cannabinoïdes de la plante, mais également les terpènes et d’autres composants. Bien que son rendement soit assez faible, cette méthode est constatée comme la plus écologique. 

L’extraction par solvants

L’extraction par solvants utilise donc des solvants chimiques, tels que le butane, l’éthanol et l’hexane pour extraire les composants actifs de la plante. L’extraction par éthanol est la plus utilisée grâce à sa sécurité. Les plants sont immergés dans la solution. C’est grâce à l’évaporation que l’on peut récupérer les cannabinoïdes et terpènes. Bien que cette méthode soit moins coûteuse, elle peut laisser des résidus de solvants dans l’huile finale. C’est le processus souvent utilisé par les petits producteurs. 

L’extraction par huile 

L’extraction par huile s’avère la plus traditionnelle. Le principe est d’utiliser une huile de base, telle que l’huile d’olive, l’huile de coco ou encore l’huile de sésame, pour extraire les composés actifs du chanvre. Ce dernier est chauffé pour activé les composés. Il est ensuite mélangé à l’huile de base avant d’être chauffé à nouveau pendant quelques temps. 

Pour les particuliers, tout cela peut se faire dans le four sauf qu’il faut quelques heures pour obtenir le même résultat. Au cours de la cuisson, il y aura lieu un processus de décarboxylation de la matière végétale. Ce processus est simple mais très sûr. L’huile de CBD obtenue est moins concentrée. Elle conserve moins de composés actifs.